< Retour

Due diligence red flag : quesaco ?

Publié le : 29/12/2020 à 16:10:58

Une due diligence red flag (ou 360), consiste à réaliser une analyse sélective des sujets, souvent à l’initiative des investisseurs, pouvant être les plus critiques lors d’un deal et qui seraient susceptibles de remettre en cause l’opération (on parle de deal breakers).

La profondeur d’analyse et/ou le champ d’investigation peuvent donc être réduits par rapport à une due diligence classique (capital développement par exemple).

On s’assure ainsi qu’il n’existe pas d’obstacles majeurs, et donc pas de red flag, qui pourraient nuire à l’investissement.

Les due diligence red flag sont donc le plus souvent utilisées pré investissement sur des opérations peu complexes, des cibles peu matures et pour des tickets d’investissement limités.

Quelques exemples de contrôles formels réalisés lors d’une due diligence red flag :

  • Brève introduction sur l’état des lieux, le mode de fonctionnement, et sur qualité de l’information et des intervenants (EC, CAC, avocats, etc.) ;

  • Revue des comptes (grand livres, apurement des créances, principes comptables retenus, etc.) ;

  • Le cas échéant, comparer les reportings à la comptabilité afin de pouvoir les exploiter ;

  • Analyser les reporting pour comprendre la formation du résultat, tracer une tendance, comprendre les leviers de croissance, etc. ;

  • Comparer les chiffres présentés dans le pitch par rapport aux KPI réels de l’entreprise ;

  • S’assurer par sondage de la réalité du pipe commercial ;

  • S’assurer par sondage de l’existence des contrats clients et qu’il n’existe pas de clauses inhabituelles ;

  • S’assurer de la mise à jour des statuts et de la table de capi ;

  • Vérifier que l’entreprise cible a bien établi des contrats de travail en règle pour tous ses salariés ;

  • Vérifier qu’il existe bien des clauses de propriété intellectuelle dans les contrats des développeurs ;

La Due diligence red flag, est donc surtout un contrôle de forme : l’auditeur s’assure de prouver l’existence ou l’absence de certains éléments.

Chez Dafinity, nous accompagnons fréquemment des investisseurs (fonds ou BA) avec ce type d’audit. En effet, forte de son expérience d’expertise comptable, Dafinity, maîtrise les différents éléments nécessaires pour réaliser des due diligences red flag de qualité.

En termes d’organisation, ce type de mission est généralement étalée sur une semaine (tout dépend de la préparation en amont de la cible et de la mise à disposition des documents) et est facturée entre 2.000 et 5.000 euros HT selon la maturité de l’entreprise concernée et le ticket d’investissement.

Voici un exemple de due deal red flag récemment réalisé par Dafinity : Cliquez ici pour télécharger un exemple de rapport red flag

Voici un exemple d'une évaluation, moins littéraire, de la DAF mais qui peut venir en appui du rapport : Cliquez ici pour récupérer un exemple d'évaluation

Cette dernière peut être utilisée lors d’une prise de participation ou d’un flottement du service DAF afin de prioriser les chantiers.

Pour connaître nos modalités d’intervention pour une due diligence red flag, contactez-nous.