< Retour

Comment bien refinancer la dette d’une entreprise ?

Publié le : 13/01/2021 à 16:52:38

Le besoin de refinancement trouve principalement son origine dans une dette bancaire et donc des échéances d’emprunts devenus trop lourds au regard des free cash-flow générés. Cela peut faire suite à des résultats plus faibles qu’escomptés lors de la souscription des emprunts, un BFR qui gonfle ou des besoins d’investissements plus importants que prévus.

La société a donc besoin d’une bouffée d’oxygène pour faire face à ses échéances.

Avec la crise Covid, la question du refinancement de la dette devrait être récurrente.

Une entreprise dans cette situation peut alors choisir de procéder au refinancement de sa dette. Il existe trois principales motivations :

  1. Alléger le poids de la dette : le remboursement d’emprunts pèse trop lourd par rapport au free cashflow de l’entreprise ;

  2. Simplifier sa structure de dette : nombre d’interlocuteurs trop importants, multiples échéances, calendrier de remboursement incohérent avec les cycles de trésorerie ;

  3. Alléger le coût de la dette lié avec des taux d’intérêts en ligne avec les taux actuels de marché.

Pour une procédure de refinancement de dette, il faut respecter plusieurs étapes :

  • Il faut d’abord s’adresser aux différentes banques créancières pour faire le point sur les conditions de remboursements anticipés des différents emprunts.

A noter qu’il peut exister des pénalités pouvant aller de 2 à 5% du capital restant dû. La BPI par exemple pour certains emprunts demande le paiement intégral des intérêts jusqu’au terme même en cas de remboursement anticipé. Il y a donc assez peu d’intérêt à rembourser ces emprunts par anticipation ;

  • Discutez ensuite avec différents partenaires financiers pour leur proposer un rachat de la dette.

S’il existe plusieurs emprunts en cours auprès de plusieurs banques, il faut sélectionner en priorité ceux qui pèsent le plus lourdement en termes d’échéances. Le DAF va alors discuter avec les banques et analyser le statut des différents emprunts en cours : arrivent-ils bientôt à échéance ou non ?

  • Une fois déterminé les emprunts que l’on souhaite rééchelonner, il convient de négocier avec les banques.

Dans ce cas-là, on contacte les différentes banques pour connaitre leurs demander une proposition. Les banques vont demander un certain nombre de documents, notamment les prévisionnels d’activité et de trésorerie sur 3 à 5 ans. En fonction de ces informations, elles pourront faire une offre pour rééchelonner la dette sur une durée plus longue que celles de emprunts qu’elles refinanceraient avec un taux d’intérêt qui devrait être plus intéressant.

On compare alors le coût à payer au gain obtenu : quel est le taux d’intérêt proposé ? et quel est le soulagement en termes de tension de trésorerie ?

Selon la taille de l’opération, on peut utiliser les services d’un arrangeur : il s’agit d’un service (payant) d’une banque qui va faire office de contact unique entre les différentes banques (le pool) concernées par le refinancement de la dette.

  • La signature du contrat de refinancement.

Ce document peut comporter de nombreuses clauses ainsi que des obligations de respecter certains ratios (ou covenants). Il est préférable de se faire accompagner par un avocat.

Les 2 principaux ratios (covenant) :

  • Cash-flow cover : le cash (free cash-flow) généré sur une année doit au moins être équivalent au montant des remboursement d’emprunts ;

  • Dette financière / EBITDA : ne doit pas représenter plus de 3 ou 4 ans.

Dans la plupart des cas, ce contrat de refinancement sera appeler dette senior, qui sera remboursée en priorité sur les autres créances en cas de faillite de l’entreprise.

De l’importance d’être bien accompagné

Pour réaliser de manière optimale une opération de refinancement de dette, il vaut mieux être bien accompagné tant les écueils sont nombreux. Il arrive fréquemment que Dafinity soit sollicitée pour représenter les intérêts d’une entreprise face à une banque ou à un arrangeur et se charge alors de :

  • préparer les prévisionnels de trésorerie et d’activité,

  • réaliser les comparatifs gains/coûts,

  • négocier le contrat de dette en veillant aux différents ratios et clauses proposés.

Ce type de mission nécessite une bonne vision de l’univers financier d’une entreprise, et d’être à l’aise dans les échanges avec les différents interlocuteurs afin de bien calibrer le nouvel échéancier de remboursement.

Dafinity possède une vraie expertise dans ce type d’opération, n’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur vos projets de refinancement de dette.