< Retour

Le rôle du DAF en phase de levée de fonds

Publié le : 17/12/2020 à 06:48:31

Dans le cadre d’une levée de fonds, le DAF a un rôle central à jouer. En effet, il doit préparer tous les documents qui seront audités et anticiper les sujets qui seront éventuellement soulevés lors des due diligences.

Il peut lui être utile de réaliser un pré-audit de type red flag avant d’entamer le processus de levée de fonds afin de soulever d’éventuels deals breaker, d’avoir le temps de reformater certains documents ou de préparer certaines réponses. Dafinity réalise d’ailleurs ce type de mission régulièrement.

Le DAF doit donc organiser la data room en anticipant notamment tous les documents qui pourront être demandés.

La data room est généralement constituée de 6 répertoires :

  • Corporate : pitch/deck, BP, principaux contrats clients, etc.

  • Juridique : statuts de l’entreprise, Kbis, PV d’AG, CR board, registres, etc.

  • Fiscal : déclarations de TVA, déclarations de CIR, rescrits fiscaux JEI/CIR, notifications de contrôles fiscaux, etc.

  • Social : contrats de travail, bulletins de paie, journaux de paie, etc.

  • Comptable : sur les 3 dernières années : grands livres, comptes annuels, liasses fiscales, reportings, etc.

  • Propriété intellectuelle : nom de l’entreprise, codes informatiques, etc.

Le DAF peut également élaborer ou participer à l’élaboration du business plan avec la banque d’affaires, étape qui demande un certain temps d’élaboration.

Durant la phase d’audit, le DAF joue également le rôle d’interface entre les auditeurs et les différents services de l’entreprise pour répondre à leurs questions.

Il peut également être amené à conseiller les dirigeants dans la négociation du pacte d’actionnaires.

Une levée de fonds prend donc du temps. Le DAF se retrouve souvent à devoir cumuler la gestion de l’opérationnel au quotidien et la levée, ce qui peut provoquer des tensions et du stress pour lui et son équipe.

Afin d’éviter cette situation, nous voyons de plus en plus de sociétés, bien souvent sous l’impulsion du DAF, avoir recours à des conseils externes, spécialistes de ce type d’opération. C’est le cas de Dafinity qui propose à ses clients, outre les pré audits red flag, de préparer la « data room » et faire l’interface avec les auditeurs, sous le contrôle évidemment du DAF et du dirigeant.

Si vous souhaitez connaître nos modalités d’accompagnement pour des levées de fonds, n’hésitez pas à nous contacter.